logo


Messesministriesworshipstaffeventsfind us

Lundi

31 août

 

Saint Raymond Nonnat

Hors frontières


Dans cet évangile, nous voyons Jésus sortir des frontières d’Israël. On pourrait dire, pour reprendre une expression désormais familière du pape François, qu’il n’a pas hésité à « aller aux périphéries » ! Et c’est là, en terre étrangère et païenne, que Jésus va intervenir pour guérir un infirme. Nousmêmes, nous avons bien du mal à quitter nos rivages connus. Jésus nous invite à vivre à notre tour cette sortie de nousmêmes pour rejoindre l’autre différent. Seigneur, viens élargir notre horizon, viens ouvrir mon coeur aux dimensions du monde !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

Notre semainier paroissiale:

 

http://www.ndweb.org/versdimanche/

www.semainierparoissialenligne.com

 

 

 

Mardi

1 septembre

 

Saint Louis de France

Un homme sourd et bègue


Jésus est mis en présence d’un homme qui n’entend pas et qui a du mal à communiquer, et c’est tout un groupe de gens qui viennent le solliciter pour qu’il le guérisse de son infirmité. Je vois tous ces «gens » et je les entends supplier Jésus. Et je peux m’interroger : ce sourd-bègue ne représenterait-il pas chacun de nous, dans sa difficulté à écouter ce que le Seigneur veut lui dire et à entrer en relation avec lui ? Seigneur, je suis sans doute moi-même un peu comme cet infirme, qui donc va me conduire vers toi pour que tu me guérisses ?

 

14 h 30

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi

2 septembre

 

Bienheureux André Grasset

Les gestes de Jésus


Les gens qui amènent cet infirme ont un plan dans la tête. Ils demandent à Jésus de poser la main sur lui. Un simple geste, et tout sera réglé, pensent-ils ! Mais Jésus ne l’entend pas ainsi. Je le vois prendre cet homme à l’écart, le séparer du reste du groupe pour être en tête à tête avec lui. Je prends le temps de contempler tous les gestes qu’il fait : mettre les doigts dans ses oreilles, lui toucher la langue avec sa propre salive… Des gestes étonnants et très concrets qui disent une grande proximité. Seigneur Jésus, viens ouvrir mes oreilles et délier ma langue pour que j’entende ta Parole et que je puisse l’annoncer.

8h30

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

Jeudi

3 septembre

 

Saint Grégoire le Grand

Une parole


Mais les gestes ne suffisent pas, il faut une parole pour les rendre efficaces, et une parole prononcée en lien avec le Père, vers qui Jésus lève les yeux. Dans ce tête à tête, dans ce coeur à coeur avec la personne malade, j’entends le soupir de Jésus, comme un souffle de vie, et je l’entends lui adresser cette parole : « Effata ! », parole de libération et d’ouverture. J’entre dans mon coeur profond et je laisse résonner ces mots, comme si Jésus me les adressait personnellement. Seigneur, ta parole est force de guérison pour moi aujourd’hui.

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

Vendredi

4 septembre

 

Bienheuse Dina Bélanger

Un signe pour tous


L’homme est délié de son infirmité, il entend et parle correctement. Jésus lui montre, mais aussi à tous ceux qui l’ont amené, qu’il est celui qui libère de tous les emprisonnements. Je peux me mettre dans ce groupe de gens, et avec eux m’étonner et m’émerveiller de la puissance de guérison de Jésus. Ai-je fait, pour moi-même ou pour mon entourage, cette expérience de libération dont Jésus est capable ? Si oui, j’en fais mémoire, et sinon je le lui demande. Seigneur, tu fais bien toutes choses, et je te rends grâce d’être source de vie pour chacun de nous.

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 


Samedi

5 septembre

 

 

Sainte Raïssa

Un secret


Il peut paraître étonnant que Jésus ordonne qu’on ne divulgue pas la nouvelle de cette guérison. Mais il n’est pas un thaumaturge comme les autres. Il ne s’attribue pas les mérites de ce qu’il fait. Il sait que sa force vient d’ailleurs, du Père qui l’a envoyé, et il ne souhaite pas que les gens se méprennent sur lui. Sa vraie victoire sera, paradoxalement, celle de la croix. Seigneur Jésus, dans les guérisons que tu opères aujourd’hui encore, apprends-moi à reconnaître l’amour du Père.

16h30

 

 

Céline Proulx

 

 

23 Dimanche du temps ordinaire - B

6 septembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

Retrouver la parole

Voici votre Dieu qui vient vous sauver


L’évangile de ce dimanche, que nous avons médité au cours de la semaine, fait écho au texte d’Isaïe (35, 4- 7a), dans lequel le prophète prononce des mots de libération et de guérison pour tout le peuple. « Voici votre Dieu : il vient lui-même vous sauver. Alors les yeux des aveugles verront et les oreilles des sourds s’ouvriront. » Une promesse qui résonne aujourd’hui encore pour nous et peut mettre dans la joie tous ceux qui sont prêts à l’entendre et à l’accueillir. Oui, notre Dieu est un Dieu qui sauve et qui libère de toutes les prisons. Le peuple d’Israël en a fait l’expérience, et Jésus — dont le nom signifie Dieu sauve — en est la preuve éclatante. Jésus, sauveur du monde, viens ouvrir nos yeux et nos oreilles, et nous crierons de joie !

10h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

André Surprenant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Home Site Map Contact Us