logo


Messesministriesworshipstaffeventsfind us

Lundi

3 août

 

Sainte Lydie

Scandale !


Le moins que l’on puisse dire de Jésus, c’est qu’il vient bousculer les idées reçues et les a priori de ses contemporains. N’en déplaise aux bien-pensants, l’annonce de la Bonne Nouvelle a souvent un goût de scandale! Alors, certains s’installent dans le refus, d’autres « récriminent », d’autres encore refusent d’entendre ou de comprendre. Et moi… quelle parole du Christ — ou de l’Église — me scandalise, me déloge de mon confort, m’est difficile à entendre ? Je peux aujourd’hui demander au Seigneur la grâce de la conversion de mon ouïe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

Notre semainier paroissiale:

 

http://www.ndweb.org/versdimanche/

www.semainierparoissialenligne.com

 

 

 

Mardi

4 août

 

Saint Jean-Marie Vianney

Vos papiers !


Comment le fils du village peut-il prétendre descendre du ciel ? Ce que les auditeurs de Jésus refusent d’envisager, c’est que l’identité du fils de Joseph puisse être beaucoup plus riche que ce qu’ils croient en connaître. Nous aussi, nous avons parfois tendance à réduire celles et ceux que nous connaissons à ce que nous en connaissons. Et pourtant, régulièrement, nous les découvrons sous un jour nouveau. Je peux aujourd’hui demander au Seigneur la grâce de la conversion de mon regard.

 

14 h 30

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi

5 août

 

Bx Frédéric Janssoone

Confiance !


Ce que Jésus annonce, c’est qu’il est celui qui peut nous introduire à la vie éternelle. Rien de moins ! Mais il ne peut le faire que si nous nous laissons « attirer » par lui, si nous sautons le pas et acceptons de mettre notre confiance en lui, même si nous ne comprenons pas tout. Je peux aujourd’hui demander la grâce de la confiance dans cet inconnu (pas si inconnu) qui s’appelle Jésus.

8h30

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

Jeudi

6 août

 

Transfiguration du Seigneur

Envoyé du Père


Si Jésus est celui qui peut nous introduire à la vie de Dieu, à la vie éternelle, c’est parce qu’il est celui — unique — qui « a vu le Père » et que le Père « a envoyé ». Il est même plus, puisqu’en lui, nous sommes « tous instruits par Dieu lui-même ». En cette fête de la Transfiguration où Dieu a désigné Jésus comme son Fils bien-aimé, je peux essayer de contempler le projet de Dieu qui envoie son Fils pour donner aux hommes sa vie en plénitude.

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 

 

 

Vendredi

7 août

 

Saint Sixte II

Envoyé spécial


Jésus est un envoyé d’un genre très spécial : pour nous, il se fait pain. Loin d’être un envoyé triomphant d’un Dieu toutpuissant, il se présente à nous comme la nourriture la plus commune, la plus humble, aliment de base ou accompagnement indispensable de nos repas. Qui plus est, il se fait « pain de la vie » — c’est-à-dire pain nourrissant, régénérant, rafraîchissant — mais aussi « pain vivant » — c’està- dire pain actif, pain qui lève, qui travaille avec nous et en nous. Je peux aujourd’hui méditer ce mystère du Christ qui se fait pain pour moi, et, peut-être, considérer différemment le pain qui garnit ma table.

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 


Samedi

8 août

 

Saint Dominique


Un don total


Le pain que donne Jésus, « c’est [sa] chair, donnée pour la vie du monde ». Si la manne au désert était donnée gratuitement, le pain vivant, quant à lui, est le fruit d’un sacrifice ô combien onéreux : Jésus donne librement Sa vie pour que nous ayons La vie. Je peux aujourd’hui réfléchir sur l’absolu de l’amour de Jésus qui a donné sa vie pour nous associer pleinement à la vie divine et nous nourrir de sa chair. Je peux aussi prendre le temps de réaliser que ce don est fait pour moi.

16h30

 

 

 

Les âmes du purgatoire

 

 

19 Dimanche du temps ordinaire - B

9 août 2015

 

 

 

 

 

 

 

Un pain pour la route

En ce temps-là… maintenant…


Ce don total de lui-même, le Christ l’a fait une fois pour toutes, « en ce temps-là », mais nous le renouvelons « maintenant », le dimanche, à la messe. Ce que le Christ a promis, devenir pour nous pain vivant, pain de la vie, il ne cesse donc de l’accomplir, en se rendant présent à notre quotidien, à travers les espèces eucharistiques. Ce pain, nous ne sommes pas appelés à le garder pour nous. Au contraire, c’est bien un « pain pour la route » qui nous est donné. En effet, le pain, il se partage; la vie, elle est reçue pour être donnée, à la suite du Christ. Alors, en ce dimanche estival, allons joyeusement nous nourrir du « pain de vie » pour porter la vie autour de nous. C’est alors seulement que le pain reçu sera « pain vivant » !

10h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les âmes du purgatoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Home Site Map Contact Us