logo


Messesministriesworshipstaffeventsfind us

Lundi

13 octobre

 

Bienheureux 522 martyrs de la guerre d'Espagne

Prendre en faute
Les pharisiens cherchent à prendre Jésus en faute. Ils se concertent et cherchent comment ils vont pouvoir lui nuire. Il peut parfois nous arriver, pour diverses raisons, d’être tentés de « prendre en faute » quelqu’un. Nous agissons alors comme le font les enfants dans la cour de l’école, ils murmurent entre eux pour se moquer d’un camarade, ou se gausser du bouc émissaire. Il peut aussi nous arriver de nous laisser aller à la facilité de paroles oiseuses, sans toujours bien en mesurer les conséquences. Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

Notre semainier paroissiale:

 

http://www.ndweb.org/versdimanche/

www.semainierparoissialenligne.com

 

 

 

Mardi

14 octobre

 

Saint Calliste

Prendre en défaut
Les pharisiens, mal intentionnés, cherchent à faire parler Jésus. Ils veulent trouver une faille dans son enseignement pour le prendre en défaut, l’accuser, le condamner. Tendons l’oreille sur nos conversations (de table), en famille, entre amis, entre collègues. Nous sommes parfois mal à l’aise avec ces personnes qui ont l’art de questionner sans cesse, de faire parler, non pour laisser humblement leur place mais plutôt pour prendre le dessus et imposer leur point de vue. Nous sommes parfois de ceux-là… Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !

14 h 30

 

 

 

 

 

 

Pierre Paul Demeule

 

 

 

 

 

Mercredi

15 octobre

 

Sainte Thérèse d'Avila

Être pris au piège
Les pharisiens mal intentionnés disent à Jésus : tu es toujours vrai ! Ils nous aident, à leur insu, à faire « examen »… car il n’est pas simple ni facile d’être vrai(e) à cause des influences, des peurs qu’elles engendrent, des tentations qu’elles nous imposent. Il nous arrive alors, parfois, souvent, ou toujours, de céder à ce qu’il faut penser, dire, faire, acheter… pour être conforme, accepté(e), reconnu(e), aimé(e)… Et à ce moment-là nous savons que nous ne sommes plus vrai(e) comme l’était le Christ. Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !

8h30

 

 

 

Geneviève Guilbaut-Jubinville

Marguerite Lamoureux

 

 

 

 

Jeudi

16 octobre

 

Sainte Marie-Marguerite d'Youville

 

Aimer
Les pharisiens mal intentionnés disent de Jésus qu’il ne fait pas de différence entre les gens. Ils ne réalisent pas la merveille de sainteté qu’ils sont en train de révéler au monde. Oui, nous sommes invités, comme Lui, à ne pas faire de différence entre : riche ou pauvre, jeune ou vieux, compatriote ou étranger, chef de service ou employé, personne en bonne santé ou malade… Ce chemin nous entraîne à vivre en toutes circonstances un amour (totalement) désintéressé et aussi à voir Dieu en toutes choses ! Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !

8h 30

 

 

 

Thérèse Néron

 

 

 

 

 

Vendredi

17 octobre

 

Saint Ignace d'Antioche

Ecouter
Les pharisiens mal intentionnés disent à Jésus : « Donne-nous ton avis ». Ils lui demandent conseil, pour la forme, alors qu’ils ont déjà décidé ce qu’ils vont faire. Cela ne sert bien entendu pas à grand chose. Par contre se laisser déplacer par les conseils reçus, se remettre en question, changer de point de vue, peser les avantages et les inconvénients, sentir vers où nous ne voulons pas aller, puis en parler à Dieu comme à un
ami… sont autant d’étapes qui nous aident à résister au mauvais esprit ! Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 


Samedi

18 octobre

 

 

Saint Luc

Rendre
Luc dont c’est la fête aujourd’hui était grec de naissance et médecin de profession : le « plus attentionné des médecins » (cf. saint Paul). Retrouvons nos pharisiens mal intentionnés qui demandent : « est-il permis oui ou non de payer l’impôt à l’empereur ? », ou encore « est-il permis de guérir les malades un jour de sabbat ? ». Luc, le médecin, aurait répondu comme Jésus l’a fait et comme nous pouvons le faire à notre tour aujourd’hui : rendez au médecin ce qui est au médecin et à Dieu ce qui est à Dieu ! Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation !
16h30

 

Suzanne Bard-Morneau

Maurice Dion (24è Ann.)

 

 

 

29 Dimanche ordinaire- A

19 octobre 2014

 

 

 

 

À quelle effigie ?

A Dieu ce qui est à Dieu
2000 ans après la rencontre de Jésus et des Pharisiens, le christianisme s’est répandu dans le monde entier. Mais combien de peuples restent à évangéliser ou résistent à l’évangélisation ? C’est à nous aujourd’hui qu’il revient de rendre « à Dieu ce qui est à Dieu » en agissant comme Jésus : priant pour que l’Église s’ouvre aux besoins du monde ; intercédant pour que les Chefs d’États écoutent les réels besoins des peuples ; soutenant les missionnaires qui se mettent avec joie à l’écoute des cultures pour un dialogue enrichissant pour les uns et pour les autres ; oeuvrant pour que nos communautés locales accueillent tous ceux qui viennent d’ailleurs. Tout cela pour une plus grande gloire de Dieu.

10h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gérard Verville

Famille Boily-Jolicoeur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Home Site Map Contact Us