logo


Messesministriesworshipstaffeventsfind us

Lundi

29 septembre

 

Sts Michel, Gabriel et Raphaël

Écoutez !
Jésus, dans son évangile, propose d’écouter une parabole, non pour raconter une belle histoire à ses interlocuteurs mais pour leur faire prendre conscience de ce qu’ils sont en train de vivre et de faire. Écouter ainsi les messages de Jésus n’est jamais facile, surtout si c’est pour se remettre en cause ! Alors aujourd’hui, comme nous fêtons les archanges Gabriel, Michel et Raphaël, ces messagers « professionnels », je leur demande de m’aider à entendre ce que le Seigneur veut me faire comprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

Notre semainier paroissiale:

 

http://www.ndweb.org/versdimanche/

www.semainierparoissialenligne.com

 

 

 

Mardi

30 septembre

 

Saint Jérôme

Une Dieu bon ? Merci !
La parabole commence bien. C’est l’histoire d’un propriétaire qui prend soin de son domaine : « il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde... et la donna en fermage à des vignerons ». Je contemple la bonté et la générosité de ces gestes qui me parlent d’un Dieu créateur et plein de bonté. Merci Seigneur !

14 h 30

 

 

 

 

 

 

Yolande Thérien

 

 

 

 

 

Mercredi

1 octobre

 

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

Les vignerons ? Non !
Le propriétaire part en voyage. Au temps voulu, il envoie ses serviteurs pour se faire remettre le produit de la vigne. Et là, refus ! Aucune reconnaissance de la part des vignerons qui avaient reçu la vigne. Pire, ils refusent d’accueillir les serviteurs : violence, meurtre et lapidation sont leurs seules réponses. Je prie en imaginant les sentiments qui peuvent être ceux du propriétaire, se demandant par exemple : pourquoi tant de violence ?

8h30

 

 

 

Jean-Paul et M. Mme Paul Boulet

Pierre-Paul Demeule

 

 

 

 

Jeudi

2 octobre

 

Saints Anges Gardiens

 

Et Dieu ? Confiant !
Cette parabole est tragique : ceux à qui l’on avait confié la vigne l’accaparent. Pourtant le propriétaire n’arrête pas de leur faire confiance. Il décide même de leur envoyer son fils, certain qu’ils le respecteront. Je médite sur l’attitude de ce propriétaire. Non seulement il ne répond pas à la violence par la violence, mais il envoie ce qu’il a de plus cher : son fils. Qui es-tu Seigneur pour agir ainsi ?

8h 30

 

Richard Trottier, sr.

 

 

 

 

 

Vendredi

3 octobre

 

Saint Gérard

Les vignerons ? Tuons !
La parabole est de plus en plus tragique. Les vignerons ne voient pas dans le fils une preuve de confiance, mais un héritier à tuer pour capter l’héritage et devenir propriétaire. Les gestes sont violents : ils jettent le fils dehors, hors de la vigne, et le
tue. Je prie en entrant à nouveau dans les sentiments du propriétaire : pourquoi ce refus obstiné et tant de violence ?

 

 

 

 

 

Pas de messe

 

 

 


Samedi

4 octobre

 

 

Saint François d'Assise

Que faire alors ?
L’histoire se termine. Jésus, en bon pédagogue, demande à ses interlocuteurs : que fera le propriétaire à ces vignerons ? Leur réponse fuse : il les mettra à mort et donnera sa vigne à d’autres. Jésus ratifie la seconde partie de leur réponse en la leur appliquant : « Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit. » Mais Jésus ne dit pas qu’il les mettra à mort. Il refuse de répondre à la mort par la mort. Qui es-tu Jésus pour agir ainsi ?
16h30

 

Luce Poirier et Alfred Pinard

Yolande Thérien

 

 

 

27 Dimanche ordinaire- A

5 octobre 2014

 

 

 

 

Amour déçu ?

Une merveille sous nos yeux !
La parabole révèle une pure merveille : celui que les vignerons ont jeté et tué, le fils du propriétaire, devient le personnage clé pour les autres vignerons à qui la vigne sera confiée. Le message est clair : la pierre rejetée par les bâtisseurs qui devient la pierre angulaire, c’est Jésus lui-même. Le nouveau peuple à qui est donné le Royaume de Dieu pour lui faire produire son fruit, c’est nous, assemblés ce dimanche pour remercier le Seigneur, ce que les vignerons de la parabole ont refusé de faire. Nous sommes invités à vivre la même conversion que ces derniers : ne pas nous prendre pour les propriétaires des dons de Dieu. Si nous souhaitons aller aux périphéries, le chemin sera plein de surprises et de tâtonnements. Mais au terme, quelle merveille !

10h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeannine et Cécile Lavigueur

Les familles Crevier et Guitard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Home Site Map Contact Us